Big Data World – La data dans tous ses états

Retour sur le salon Big Data World Paris 2019

Une nouvelle année au sommet pour le rendez-vous des afficionados du Big Data et des experts du monde entier. L’espace d’un week-end, Paris est devenue – pour la première fois – la capitale mondiale de la technologie et des techniques commerciales qui y sont associées. Avec près de 250 exposants et des milliers de visiteurs uniques, le Big Data World Paris a su s’inscrire à la table des salons offrant les meilleures opportunités de découvertes et de partage de connaissances du domaine de l’IT.

C’est donc avec un intérêt certain et une curiosité impatiente que Code Insider s’est rendu au salon afin, à la fois, de prospecter, d’étendre nos connaissances, de s’ouvrir à de nouvelles opportunités de marché et surtout d’observer ce qui peut être aujourd’hui considéré comme le domaine avec le plus de perspectives d’avenir. Si le monde des données est extrêmement vaste, le salon a lui été agencé de façon que chacun y trouve son compte. S’il était aisé de se perdre dans les dédales, cela nous a aussi permis de rencontrer des profils variés en passant tour à tout d’une conférence sur l’utilisation des algorithmes pour sauvegarder notre planète à une keynote sur comment considérer l’IA comme un membre à part entière de l’équipe (certainement l’une des meilleures explications, un grand merci à l’équipe de KPMG France).

Rien n’a été laissé au hasard puisqu’il était, sur une seule journée, possible d’assister à des conférences mais aussi de faire des rencontres à but professionnel voire commerciale.

 

Ainsi, après avoir écumé les différents stands se rapportant à l’IA, à la DATA, nous avons pu aborder le sujet au cœur de l’actualité de notre entreprise à savoir les bonnes techniques de programmation avec notamment la mouvance DevOps. Cette dernière, mise à l’honneur lors du salon avec une partie entière qui lui était dédié, se voyait ‘confrontée’ à la partie Cloud de l’écosystème du salon qui attirait une majorité des visiteurs.

Entreprises ou simples visiteurs : des intérêts communs en pagaille

Après Londres et les grandes capitales Asiatiques, Paris a réussi sa mission d’accueillir les plus grandes pontes de l’informatiques avec notamment Nadia Ben El Kadi, Cloud solution Architect chez Microsoft qui a tenu une conférence applaudie sur « Comment moderniser vos bases de données SQL Server avec Azure ».

Mais, si l’intérêt des entreprises est de se mettre en avant via les talents internes à leur société, ces dernières ont aussi un avantage certains à venir exposer : celle de développer un fort réseau de contact sur des domaines ultra-spécifiques et ainsi pouvoir discuter des problématiques globales et adapter leur offre selon l’évolution du marché. On peut donc considérer ce salon comme un véritable étape de transition pour de nombreuses entreprises. 

L’exploitation des données, problématique majeure s’il en est, était donc sur toutes les bouches avec, selon les dires des personnes présentes en Asie, un véritable changement dans la volonté d’action. Si la finalité est évidement financière, elle permet aussi de créer une seine émulsion entre les entreprises concurrentes et à pousser les aspects RSE sur le devant de la scène. Pour être compétitif, il semble que les exposants et même une majorité des présents aient compris l’intérêt d’étendre la valeur des données à des problématiques qui ne lui sont, de prime abord, pas inhérente : environnement, société, vie au travail, santé.

 

La question de la sécurité, abondamment abordée lors des keynotes et autres conférences a démontré d’un intérêt commun à tous : faire en sorte que les données ne soient plus uniquement des chiffres et des mots qui se baladent mais bien à en sortir une valeur ajoutée. D’ailleurs, les acteurs du domaine de la dataviz étaient nombreux à avoir leur mot à dire. Savoir exporter la donnée et la rendre lisible tout en la gardant protégée est désormais le cheval de bataille d’entreprises qui auparavant ne voyait la donnée que sous le joug de la recommandation personnalisée et de l’acquisition client. Aujourd’hui, les opportunités qu’elles procurent sont bien plus larges et ouvre un horizon de possibilités à même de faire évoluer à al fois les entreprises mais aussi la façon de consommer, et même la société en elle-même. Et ça, les entreprises l’ont bien assimilé.

 

Pour Code Insider, si l’intérêt premier était de s’imprégner de cet écosystème de la data et de l’IT auprès des plus grands experts mondiaux, la qualité des interventions ont permis de potentiellement ouvrir une stratégie de données qui pourrait s’appliquer aux ESN. En sommes, de la cyber-security au cloud en passant par la méthode DevOps et l’exportation des datas, il n’y a que peu d’endroits qui permettent d’obtenir autant de conseils avisés et sur un panel de problématiques en constante augmentation. Peut-être nous retrouverez-vous en tant qu’exposant dès l’année prochaine étant donnée la réussite de ce premier numéro français.

Notez cet article
0/5

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *