Les 3 meilleurs outils pour développer en C++

Trois outils nécessaires à la programmation en C++

CMAKE

Cmake est un outil de build par excellence. Bien qu’il ne soit pas un compilateur, il permet d’aider à la génération de fichiers permettant à un compilateur/IDE de fonctionner en C et C++.

Construire une application en C++ est compliqué. Il existe plusieurs compilateurs possibles (Android en a un, Linux en a plusieurs qui fonctionne tels que G++ et Clang, Apple utilise le compilateur MacOS qui est lui aussi basé sur du Clang.)

CMake est un seul outil qui possède des implémentations pour la grande majorité des plateformes (même Android) et qui génère les fichiers de compilation pour l’ensemble de ces compilateurs.

L’outil Make fait la même chose sauf qu’il est plus compliqué d’utilisation que CMake.

Visual Studio (sous Windows)

Visual Studio

Grâce à l’utilisation de Cmake, la tâche fastidieuse qui consiste à Setup les configurations pour compiler un programme avec les dépendances sous Windows est rendue beaucoup plus simple par Visual Studio.

Exemple : les dépendances. Il suffit d’indiquer à Cmake les dépendances et toute la configuration pour chacune de ces dépendances est générée directement pour Visual Studio.

(bonus) Visual Studio Code (Sous Unix) :

C’est un éditeur beaucoup plus restreint que Visual Studio mais reste néanmoins l’un des meilleurs sous plateforme Unix.

Visual Studio Code

Valgrind

Valgrind est l’élément additionnel parfait sous Unix. Hormis le fait de détecter les Memory Leak, il est très utile pour détecter toutes les erreurs mémoires possibles lors du développement de l’application en C++. Une erreur d’étourderie est si vite arrivée…

Memory Leak
Notez cet article
0/5

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *